Cet article date de plus d'un an.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan d'accord pour soutenir l'adhésion de la Suède à l'Otan, annonce le secrétaire général de l'Alliance

Le dirigeant turc avait lié son soutien à cette candidature aux négociations d'adhésion de son pays à l'Union européenne, qui sont au point mort depuis plusieurs années.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président turc Recep Tayyip Erdogan rencontre le Premier ministre suédois Ulf Kristersson en présence du secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, à Vilius (Lituanie) le 10 juillet 2023. (YVES HERMAN / AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a donné son accord pour soutenir l'adhésion de la Suède à l'Otan, qu'il bloquait depuis plus d'un an, a annoncé lundi 10 juillet Jens Stoltenberg. Le secrétaire général de l'Alliance a salué "une journée historique". "Je suis heureux d'annoncer que le président Erdogan a accepté de transmettre le protocole d'adhésion de la Suède" au Parlement turc "dès que possible et de travailler avec l'assemblée pour garantir une ratification", a déclaré le responsable à l'issue d'une rencontre avec le dirigeant turc et le Premier ministre suédois Ulf Kristersson, à la veille d'un sommet de l'Otan à Vilnius (Lituanie).

Cela intervient alors que le dirigeant turc avait lié son soutien à cette candidature aux négociations d'adhésion de son pays à l'Union européenne, qui sont au point mort depuis plusieurs années. Dans la soirée lundi, Recep Tayyip Erdogan et le président du Conseil européen Charles Michel ont ainsi convenu de "redynamiser" les relations entre la Turquie et l'UE, a salué ce dernier à l'issue de leur rencontre à Vilnius. "Bonne rencontre avec le président Erdogan au sommet de l'Otan", a écrit Charles Michel sur Twitter. "Nous avons exploré les opportunités pour que notre coopération redevienne importante et pour redynamiser nos relations", a-t-il ajouté.

Un accord salué par plusieurs pays

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a salué "un bon jour" pour son pays et un "très grand pas". La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a également salué les "bonnes nouvelles en provenance de Vilnius". Soulignant qu'il était "impatient" d'accueillir la Suède comme 32e Etat membre de l'Otan, le président américain Joe Biden s'est à son tour dit prêt à travailler avec le président Erdogan "au renforcement de la défense et de la dissuasion dans la zone euro-atlantique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.