Cet article date de plus de huit ans.

La moustache en Turquie reste un symbole de virilité

L'homme turc accorde toujours de l'importance à sa moustache. Une institution, symbôle de virilité, qui selon sa coupe, en dit long sur l'état d'esprit de son porteur. Avoir un système pileux peu développé est jugé ici comme un handicap. Aussi la Turquie est elle devenue la capitale de l'implant pileux.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La moustache est une institution en Turquie  (FTV)
L'affaire est d'importance. En Turquie, on ne plaisante pas avec la moustache. Elle est encore majoritairement portée. L'AFP cite même un dicton qui affirme qu'un " homme sans moustache est comme une maison sans balcon ".
La forme de la moustache est aussi très connotée politiquement.L'AFP rapporte l'analyse de l'anthropologue Benoît Fliche.
 Broussailleuse, elle est volontiers portée par la gauche ou les Kurdes. Fine, comme celle du Premier ministre Recep Erdogan, elle signifie une sensibilité conservatrice et religieuse. L'extrême droite l'apprécie en forme de crocs de chaque côté de la bouche.
 
La moustache est un marqueur social, qui pousse les imberbes à avoir recours aux implants. Des officines proposent des greffes pour 2000 euros. Une activité lucrative, à en juger par la présence de 250 cliniques ou cabinets à 'Istanbul. La ville est devenue une capitale de la moustache où on accourt depuis tout le Proche-Orient.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.