La Gaypride interdite en Turquie

À Istanbul, la police a tiré des balles en caoutchouc sur les manifestants venus malgré l'interdiction.

FRANCEINFO

À Istanbul, en Turquie, des manifestants se sont rassemblés pour une marche des fiertés LGBT, dimanche 25 juin. Des arrestations ont eu lieu lors de la Gaypride. La marche est interdite depuis 2015. Après des menaces des groupes d'extrême-droite, les autorités avaient annoncé la suppression de l'évènement. La police a fait usage de balles en caoutchouc pour empêcher la parade.

"Nous allons vaincre l'obscurantisme"

"Nous représentons l'ar-en-ciel et nous allons vaincre l'obscurantisme. Les interdictions et la violence ne nous intimident pas", assure Deniz Tunç, activiste LGBT. L'homosexualité n'est pas interdite en Turquie, mais l'homophobie y reste répandue. Les autorités locales ont décidé de ne pas autoriser la tenue de la marche et des manifestations associées pour des questions de "sécurité des touristes" dans la zone concernée, et "d'ordre public", a annoncé le gouvernorat d'Istanbul dans un communiqué publié sur son site.

La Gay Pride à Istanbul (Turquie) réprimée par la police, dimanche 25 juin 2017.
La Gay Pride à Istanbul (Turquie) réprimée par la police, dimanche 25 juin 2017. (MURAD SEZER/REUTERS)