Turquie : un pays cible des terroristes

Depuis plusieurs mois, la Turquie est devenue la cible d'attentats. Deux organisations visent régulièrement le pays, le groupe Etat islamique et le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK.

FRANCE 2

C'était il y a trois semaines à peine, à l'enterrement de victimes d'un autre attentat à Istanbul en Turquie : le président turc ne cesse de dénoncer les Kurdes du PKK et les islamistes de l'État islamique. "Ils ne sont pas musulmans, ils vont finir en enfer", déclarait alors Recep Tayyip Erdogan, dont le pays vient d'être touché par un attentat ayant fait 39 morts, ce samedi 31 décembre. "Ils ont préparé leur place en enfer". C'est pour les vaincre que la Turquie s'est engagée en Syrie l'été dernier.

En guerre avec le soutien de la Russie

Le cessez-le-feu en Syrie ne prévoit pas l'arrêt de la guerre contre l'État islamique, ni contre le PKK. La Turquie partage 800 kilomètres de frontière avec la Syrie. À l'est, elle poursuit sa guerre contre les Kurdes pour les empêcher de construire un État. À l'ouest, elle se concentre contre Daech, hier à Al-Raï, maintenant à Al-Bab, avec le soutien de l'aviation russe.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers turcs montent la garde devant la boîte de nuit Reina, endeuillée par un attentat pendant le réveillon du Nouvel An, le 1er janvier 2017 à Istanbul (Turquie).
Des policiers turcs montent la garde devant la boîte de nuit Reina, endeuillée par un attentat pendant le réveillon du Nouvel An, le 1er janvier 2017 à Istanbul (Turquie). (YASIN AKGUL / AFP)