Istanbul : attentats meurtriers

Hier soir, samedi 10 décembre, à Istanbul (Turquie), deux explosions ont semé la mort. On dénombre près de 40 victimes, principalement des policiers. Un groupe proche du PKK a revendiqué ce double attentat.

France 2

Ce devait être une soirée légère, hier soir, samedi 10 décembre, l'équipe de foot locale venait de remporter un match crucial. Soudain, une explosion. Le jeune qui filme a à peine le temps de comprendre que le son retentit et le groupe est secoué par l'onde de choc. Une voiture piégée vient de percuter un car des forces de l'ordre, juste à côté du stade de foot. Le match de foot est terminé depuis deux heures.

Au moins 38 morts

Les policiers font mouvement vers le stade. Dans un premier temps, ils tirent en l'air. Moins d'une minute plus tard, une autre explosion est entendue dans un parc voisin. Un kamikaze a déclenché la charge qu'il portait dans son sac à dos. Très vite, les ambulances résonnent dans ce quartier très touristique et fréquenté de la rive européenne d'Istanbul. Le bilan est d'au moins 38 morts, dont 30 policiers. Il y a plus de 150 blessés. Le groupe qui a revendiqué les attaques se fait appeler "les Faucons pour la liberté du Kurdistan".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un attentat à la voiture piégée s\'est produit à Istanbul (Turquie), le 10 décembre 2016.
Un attentat à la voiture piégée s'est produit à Istanbul (Turquie), le 10 décembre 2016. (MURAD SEZER / REUTERS)