Cet article date de plus de cinq ans.

Dix Allemands sont morts dans l'attentat-suicide d'Istanbul

C'est ce qu'a indiqué le ministère allemand des Affaires étrangères, sans préciser si le bilan total de dix morts était revu ou non à la hausse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Recueillement devant la place de Sultanahmet, à Istanbul, après un attentat-suicide qui a fait 10 morts, le 13 janvier 2016.  (PETER KNEFFEL / DPA / AFP)

Dix Allemands sont morts dans l'attentat-suicide d'Istanbul, a indiqué mercredi 13 janvier le ministère allemand des Affaires étrangères, sans préciser si le bilan total de dix morts était revu ou non à la hausse. Un précédent bilan faisait état de huit Allemands tués et de deux autres morts.

Aucun élément de l'enquête ne suggère que l'Allemagne était spécialement visée, a assuré mercredi son ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière. "Je ne vois aucune raison d'interrompre ou renoncer à des voyages normaux (hors des zones de conflit) en Turquie", a-t-il ajouté.

Attentat attribué à l'Etat islamique

Dès mardi, le ministère allemand des Affaires étrangères avait toutefois recommandé à ses ressortissants d'éviter "provisoirement" les lieux fréquentés par le public et les principaux sites touristiques d'Istanbul.

Cette attaque, qui a visé un groupe de touristes dans le district de Sultanahmet, près de la Mosquée bleue et de la basilique Sainte-Sophie, a été attribuée par les autorités turques à un ressortissant syrien présenté comme un membre du groupe jihadiste Etat islamique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat à Istanbul

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.