Attentat-suicide à Istanbul : l'enquête avance rapidement, il faut rassurer les touristes

En direct d'Istanbul (Turquie), Stéphanie Desjars fait le point sur l'enquête au lendemain de l'attentat-suicide.

FRANCE 3

Au lendemain de l'attentat-suicide qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés à Istanbul (Turquie), les autorités turques veulent aller très vite sur le terrain de l'enquête. "Le coupable est déjà tout désigné : l'État islamique. Le premier ministre turc a annoncé aujourd'hui que le kamikaze était entré en Turquie comme un simple migrant", explique Stéphanie Desjars, en direct d'Istanbul.

Rassurer

"C'est un jihadiste syrien de 25 ans, né en Arabie saoudite. C'est tout ce que l'on sait de lui. Mais hier, la police, a interpelé un suspect en lien avec les attentats. Un suspect qui est toujours en garde à vue", poursuit la journaliste de France 3. Il semblerait que le gouvernement souhaite afficher qu'il maîtrise les événements. "Longtemps, le président Erdogan a été accusé de complaisance à l'égard de jihadistes syriens. Et bien il multiplie désormais les coups de filet dans la mouvance radicale et jihadiste. Depuis hier, au moins 65 personnes ont été interpelées dans plusieurs villes du pays. Le président turc veut surtout rassurer les étrangers. L'an dernier le tourisme a rapporté à la Turquie 37 milliards de dollars", conclut Stéphanie Desjars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Après l\'attentat, la police surveille les lieux touristiques à Istanbul le 12 janvier 2016.
Après l'attentat, la police surveille les lieux touristiques à Istanbul le 12 janvier 2016. (HOLLY PICKETT / DPA)