DIRECT. Turquie : La Maison Blanche appelle la Turquie à "renforcer la démocratie"

Recep Tayyip Erdogan a revendiqué dimanche soir sa victoire à l'élection présidentielle en Turquie et celle de son parti, l'AKP, aux élections législatives.

Le président turc Erdogan et sa femme à Ankara (Turquie), le 25 juin 2018.
Le président turc Erdogan et sa femme à Ankara (Turquie), le 25 juin 2018. (KAYHAN OZER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les Etats-Unis ont appelé, lundi 25 juin, la Turquie à "renforcer la démocratie" au lendemain de la large victoire du président Recep Tayyip Erdogan lors des élections présidentielle et législatives turques. Plus tôt, l'Union européenne a estimé, que la campagne électorale en Turquie n'a pas été "équitable"

Le président sortant réélu dès le premier tour. Sur la base de plus de 99% des bulletins de vote dépouillés, Recep Tayyip Erdogan a obtenu dès le premier tour 52,5% des suffrages. Son principal concurrent, le social-démocrate Muharrem Ince, approche des 31%.

Son principal rival "accepte" les résultats.  Muharrem Ince, du Parti républicain du peuple (CHP), a exhorté Erdogan à être "le président de 81 millions de Turcs". Critiqué sur les réseaux sociaux pour son silence après la fermeture des bureaux de vote, le social-démocrate s'est finalement exprimé lors d'une conférence de presse à Ankara, lundi en fin de matinée.

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TURQUIE

22h20 : Angela Merkel félicite Recep Tayyip Erdogan à la présidentielle mais lui souhaite "une Turquie stable et pluraliste" dans laquelle l'Etat de droit est garanti. Les relations entre Berlin et Ankara ont connu des tensions depuis 2016.

17h39 : La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, critique les conditions de la campagne électorale en Turquie. Dans un communiqué, elle dit prendre acte de l'évaluation de l'OCSE et du Conseil de l'Europe qui ont dénoncé dans un rapport préliminaire l'absence "d'opportunités égales pour les candidats".

17h35 : L'Union européenne estime que la campagne électorale n'a pas été "équitable", après la victoire d'Erdogan. Suivez notre direct.

16h29 : Une bagarre générale a éclaté, hier soir, dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines) entre des membres de la communauté turque et des Kurdes. "Certaines personnes étaient armées de barres de fer ou de sabre", rapportent nos confrères du Parisien. Cette rixe s’est déroulée en soirée, peu après l'annonce des résultats des élections en Turquie.

11h25 : "J'accepte les résultats de ces élections", vient d'annoncer Muharrem Ince, lors d'une conférence de presse à Ankara, appelant le président Erdogan à être "le président de 81 millions de Turcs".



(Umit Bektas / REUTERS)

11h08 : e principal opposant d'Erdogan "accepte les résultats" et l'exhorte à être "le président de tous" les Turcs

10h05 : Le président russe Vladimir Poutine a félicité Recep Tayyip Erdogan pour sa réélection. Dans son télégramme de félicitations, le président russe "a souligné que les résultats de l'élection attestent pleinement de la grande autorité politique de Recep Tayyip Erdogan et du large soutien au cap fixé sous sa direction", indique un communiqué du Kremlin.

08h44 : Quels sont les résultats ? Les réactions ? Qu'est-il arrivé à la sénatrice française arrêtée en Turquie ? Retrouvez nos explications sur le scrutin présidentiel et législatif qui s'est tenu hier.



(KAYHAN OZER / ANADOLU AGENCY / AFP)

07h43 : Sur Twitter, le chercheur et consultant sur les questions islamistes Romain Caillet fait remarquer que la diaspora turque en France a voté encore plus massivement qu'en Turquie en faveur d'Erdogan. L'occasion de (re)lire le reportage de mes collègues Carole Bélingard et Louise Hemmerlé sur les fervents soutiens du président turc en France.

07h42 : Effectivement @Captain, je n'ai pas précisé que Recep Tayyip Erdogan a été réélu hier pour un nouveau mandat de cinq ans, alors qu'il dirige déjà la Turquie depuis 15 ans. Je n'ai pas de boule de cristal concernant la suite, mais sa victoire assoit encore son pouvoir : le scrutin marque le passage du système parlementaire en vigueur à un régime présidentiel où le chef de l'Etat concentre la totalité du pouvoir exécutif.

06h52 : Bonjour, pour combien de temps Erdogan sera élu ? Pouvons nous redouter une nouvelle purge d'opposants ?

07h20 : Du côté de l'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP) est crédité de 23% et le Parti démocratique des peuples (HDP), formation prokurde, obtient 11%. La participation a atteint 87% pour les deux élections, selon la télévision publique.

06h31 : En ce qui concerne les législatives, qui se tenaient le même jour : le Parti de la justice et du développement (AKP) d'Erdogan est arrivé en tête avec 42% des suffrages. Son allié, le Parti d'action nationaliste (MHP), obtient quant à lui 11%.

06h33 : Plus de détails sur les résultats électoraux en Turquie : après le dépouillement de 99% des voix, Muharrem Ince, chef de file de l'opposition, est crédité de 31% des suffrages, selon l'agence de presse étatique Anatolie. Loin derrière Recep Tayyip Erdogan, donc, qui a obtenu 52,5% des voix.