REPLAY. Regardez l'allocution d’Emmanuel Macron après son entrevue avec Recep Tayyip Erdogan

Le président de la République a reçu vendredi son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, acteur incontournable dans la crise syrienne et ardent partisan d'une relance des relations avec l'Union européenne.  

Voir la vidéo
Ce qu'il faut savoir

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a été reçu par Emmanuel Macron, vendredi 5 janvier, au palais de l'Elysée, pour un tête-à-tête suivi d'un déjeuner. A cette occasion, les deux dirigeants ont tenu une conférence de presse conjointe.

 "Nos démocraties doivent complètement respecter l'Etat de droit", a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution, ajoutant qu'il avait abordé la question des "droits fondamentaux" avec son homologue turc au cours de leur entretien et qu'il avait fourni à Recep Tayyip Erdogan une liste de cas individuels. 

Une visite qui fait grincer des dents. Cette visite était la plus importante du chef de l'Etat turc dans un pays de l'Union européenne depuis le putsch manqué du 15 juillet 2016 et les purges qui en ont découlé. Dans les douze mois qui ont suivi, plus de 140 000 personnes ont été limogées ou suspendues et plus de 55 000 arrêtées, dont des universitaires, des journalistes et des militants pro-kurdes. 

 La Turquie est "fatiguée" d'attendre une éventuelle adhésion à l'UE, a déclaré Recep Tayyip Erdogan, rappelant que son pays "attend depuis 54 ans dans l'antichambre" et critiquant l'absence de progrès dans les discussions. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live

23h58 : Les températures sont très basses en ce moment dans le centre de la Chine. Il fait si froid, dans la province de Gansu, que même les appareils météorologiques ont gelés.

(CHINA METEOROLOGICAL ADMINISTRATION / YOUTUBE VIA STORYFUL)

23h55 : Elle est nommée dans la catégorie "meilleure actrice dramatique" pour son rôle dans Le Grand Jeu. Le Figaro dresse le portrait de l'actrice Jessica Chastaing. "Je ne pourrais pas jouer de gentilles 'housewives' qui attendent sagement leur mari à la maison." Celle qui a participé à rompre le silence sur les scandales sexuels à Hollywood se décrit comme une "femme libre".