Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Entre deuil et colère, les Turcs dans la rue au lendemain de l'attentat d'Ankara

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Entre tristesse et colère, les Turcs sont dans la rue
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des milliers de personnes sont réunies sur l'esplanade de la gare d'Ankara, où un double attentat a tué près de 100 personnes, samedi.

Aux cris de "gouvernement assassin", les manifestants demandent des comptes aux forces de l'ordre qui leur font face. "Vous étiez où hier ? Vous avez tous fui", lance un jeune homme en colère aux agents postés devant l'esplanade de la gare centrale d'Ankara, la capitale de la Turquie. Des milliers de personnes ont voulu revenir dimanche 11 octobre sur les lieux du massacre de samedi, pour rendre hommage aux victimes et exprimer leur colère au président Erdogan. Mais l'endroit est bouclé, inaccessible.

Le gouvernement responsable ?

Mais les manifestants prokurdes réunis dimanche matin ne comptent pas renoncer. "Nous devons transformer notre peine en colère et en haine sinon nous allons nous laisser détruire", exprime ainsi une femme au micro de France 2. Les syndicats et responsables politiques de gauche mènent le cortège, pendant que les policiers anti-émeutes commencent à se déployer. Les militants accusent le président Erdogan et son parti d'être responsable de l'attaque. L'enquête ne fait que commencer, alors que la Turquie a annoncé trois journées de deuil national.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.