Attentat à Ankara : entre deuil et révolte

Au lendemain de l'attentat qui a fait près d'une centaine de morts à Ankara (Turquie), des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de la ville.

FRANCE 3

Les hommages aux victimes de l'attentat qui a fait une centaine morts à Ankara samedi 10 octobre se sont transformés en rassemblement. Le quartier à proximité de la gare d'Ankara, là où a eu lieu l'attentat, est bouclé par les policiers. À la morgue, chaque corps est salué par la foule.

La Turquie divisée

Au lendemain de l'attentat qui a visé des militants pro-kurdes, des milliers de manifestants dont beaucoup étaient présents au moment des explosions sont venus demander des comptes au gouvernement. Ils accusent les forces de l'ordre de ne pas les avoir protégés. Certains brandissent les photos des victimes. Et la foule hurle contre le pouvoir en place. Mais tous ne partagent pas cet avis. Chaque camp s'accuse l'un l'autre d'être responsable de l'attentat. Ces trois jours de deuil national décrétés suffiront-ils à unir une population au bord de la scission ? Telle est la question à présent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestante tendant des fleurs aux policiers chargés d\'encadrer la manifestation à Ankara (Turquie), le 11 octobre 2015. 
Une manifestante tendant des fleurs aux policiers chargés d'encadrer la manifestation à Ankara (Turquie), le 11 octobre 2015.  ( UMIT BEKTAS / REUTERS)