Un conseiller du Premier ministre turc frappe un manifestant et provoque l'indignation

Alors que Recep Tayyip Erdogan était en visite à Soma mercredi, après l'accident minier, un de ses conseillers a été photographié en train de donner un coup de pied à un manifestant déjà au sol.

Un manifestant est frappé par Yusuf Yerkel, un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, à Soma (Turquie) le 14 mai 2014.
Un manifestant est frappé par Yusuf Yerkel, un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, à Soma (Turquie) le 14 mai 2014. (REUTERS )

Un homme en costard-cravate qui assène des coups à une personne à terre. La photo, prise mercredi 14 mai à Soma (Turquie), suscite l'émoi, d'autant que l'homme en question s'appelle Yusuf Yerkel et qu'il est l'un des conseillers du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Le conseiller reconnaît les faits

Alors que le chef du gouvernement est en déplacement ce 14 mai dans la ville après l'accident minier qui a fait 282 morts, selon le dernier bilan, des manifestants défilent car ils accusent le gouvernement de négligence dans cette catastrophe. Selon le Daily News (en anglais), les forces spéciales, que l'on voit sur la photo, arrêtent un manifestant suspecté d'avoir attaqué une voiture appartenant au convoi du Premier ministre. C'est alors que Yusuf Yerkel intervient et frappe l'homme à terre.

Le conseiller a reconnu les faits : "Il m'avait agressé et insulté, ainsi que le Premier ministre. Fallait-il que je reste silencieux ?" s'est-il justifié dans une déclaration citée par le journal Hürriyet. Selon l'International Business Times (en anglais), le conseiller préparerait un communiqué officiel "aussi vite que possible".

Erdogan chahuté

Mis en cause dans la catastrophe, Recep Tayyip Erdogan a tenté de mettre l'accident minier sur le compte de la fatalité. "Des explosions comme celle-là dans des mines se produisent tout le temps", a-t-il répondu aux journalistes. Il a cité en exemple des faits similaires ayant eu lieu au Royaume-Uni et en France aux XIXe et XXe siècles. Chahuté par des habitants de Soma en colère, le Premier ministre a dû se réfugier dans une supérette.

Voir la vidéo
REUTERS

(IMAGES REUTERS)