Cet article date de plus de huit ans.

Turquie : le bilan s'alourdit après l'accident mortel dans une mine

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi que le bilan de l'accident minier survenu mardi dans l'ouest de la Turquie s'était alourdi à 238 morts. Une déclaration faite alors que la police d'Ankara tirait des gaz lacrymogènes contre des étudiants qui tiennent le gouvernement pour responsable du drame. De son côté, François Hollande a proposé l'assistance de la France.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (Le bilan provisoire fait état de 232 victimes. © Reuters)

 La Turquie est en deuil : après l'explosion survenue dans une mine mardi à l'ouest du pays, le bilan humain ne cesse de s'alourdir et s'établit provisoirement à 238 victimes.

Erdogan présent sur les lieux du drame

Ce dernier chiffre a été annoncé par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui s'est déplacé en personne à Soma, sur les lieux du drame. Il est arrivé sur place pour trouver des journalistes et surtout une foule de proches des mineurs tué ou de ceux encore bloqués sous terre. Ils seraient encore 120 selon le Premier ministre turc. 

Trois jours de deuil national ont été décrétés à compter du jour de la catastrophe.

Les manifestants d'Ankara mobilisés

Au même moment, des incidents éclataient dans la capitale du pays, à Ankara. Entre 700 et 800 étudiants voulaient marcher de leur campus jusqu'au ministère de l'Energie, situé dans le même district, mais la police les en a empêchés, n'hésitant pas à utiliser des gaz lacrymogènes.

Les manifestants ont conspué le Premier ministre, qui a déjà assisté à de nombreux constestations dans les rues du pays depuis l'été dernier.

La France veut aider la Turquie

Dans un communiqué de l'Elysée, le président de la République François Hollande a réagi mercredi à ce drame qui secoue la Turquie.

"Le Président de la République a appris avec consternation la mort de plus de 200 mineurs après une explosion dans une mine de charbon dans le district de Soma, dans la province de Manisa en Turquie. C'est une tragédie qui suscite une grande émotion."

Le chef de l'Etat a proposé "de mettre à la disposition " des autorités turques "toute assistance dont elle aurait besoin pour porter secours aux survivants ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.