Tunisie : l'alliance laïque remporterait les législatives devant les islamistes d'Ennahda

Le parti Nidaa Tounes obtiendrait plus de 80 sièges contre 67 pour Ennahda, selon une source proche de l'alliance laïque, qui se base sur un décompte préliminaire.

Des officiels tunisiens en plein décompte des votes, le 27 octobre 2014 à Tunis.
Des officiels tunisiens en plein décompte des votes, le 27 octobre 2014 à Tunis. (AMINE LANDOULSI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Si les résultats se confirment, la défaite serait cinglante pour les islamistes d'Ennahda. L'alliance laïque Nidaa Tounes aurait remporté plus de 80 sièges aux élections législatives, organisées dimanche 26 octobre en Tunisie, contre 67 pour les islamistes d'Ennahda, a déclaré lundi une source proche de Nidaa Tounes sur la base d'un décompte préliminaire.

Le parlement tunisien comptant 217 membres, aucun camp ne semble en mesure de disposer seul d'une majorité absolue, ce qui devrait ouvrir une période de tractations entre partis en vue de former un gouvernement de coalition. Les autorités électorales doivent annoncer les résultats officiels dans la matinée mais les grands partis avaient déployé, dimanche, des observateurs dans la plupart des bureaux de vote pour superviser le dépouillement.

La dernière étape de la transition démocratique

Dès dimanche soir, Béji Caid Essebsi, chef de file de Nidaa Tounes, a fait état d'"indications" donnant sa coalition victorieuse du scrutin. Du côté des islamistes d'Ennahda, vainqueurs des premières élections libres organisées en octobre 2011 quelques mois après le renversement du président Ben Ali, on invitait en revanche à la patience dans l'attente des résultats officiels.

Ces législatives et le scrutin présidentiel, prévu en décembre, doivent parachever la transition vers la démocratie en Tunisie en dotant le pays de nouvelles institutions, près de quatre ans après la "révolution de jasmin".