Tunisie : le point sur les mouvements sociaux qui grondent

Depuis lundi 8 janvier, un mouvement social secoue la Tunisie et des heurts opposent manifestants et forces de l'ordre. Sur place, le correspondant de France 2, Arnaud Comte, fait le point sur la situation.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Après deux jours de violences en Tunisie, Arnaud Comte explique que les manifestations ont repris "notamment dans la ville de Tebourba, située à 30 kilomètres de Tunis, qui, depuis le début de la semaine, concentre la colère des habitants. L'opposition tunisienne appelle la rue à maintenir sa pression, si bien qu'aujourd'hui, les autorités craignent une contagion du mouvement à travers tout le pays, comme ça avait été le cas il y a deux ans", résume le journaliste.

Un message qui passe très mal

Arnaud Comte ajoute : "Aujourd'hui (mercredi 10 janvier), pour vous donner un exemple, l'armée s'est déployée dans les grandes villes autour des bâtiments publics, mais également des bureaux de poste et des banques. Les autorités tunisiennes, par ailleurs, passent un message de fermeté. Pour elles, les réformes d'austérité sont indispensables pour mettre le pays sur la voie du redressement économique. Mais évidemment, ce message passe très mal auprès des populations du sud et du centre du pays, qui sont durement frappées par le chômage et qui dénoncent justement l'incapacité des gouvernements successifs à répondre à leurs questions, à leurs préoccupations".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, donne une conférence de presse, le 5 juillet 2017, à Tunis. 
Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, donne une conférence de presse, le 5 juillet 2017, à Tunis.  (YASSINE GAIDI / ANADOLU AGENCY / AFP)