Cet article date de plus de douze ans.

Trois touristes français, détenus à Sao Paulo, vont être libérés sous caution en attendant leur procès

"On n'a pas encore connaissance des charges contre eux", a déclaré une diplomate du consulat français à propos des trois touristes placés en détention à la suite d'une altercation à bord d'un avion.Il avaient voulu changer de vol suite à un problème technique qui avait, selon le consulat, immobilisé l'appareil de la TAM pendant trois heures.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (AFP)

"On n'a pas encore connaissance des charges contre eux", a déclaré une diplomate du consulat français à propos des trois touristes placés en détention à la suite d'une altercation à bord d'un avion.

Il avaient voulu changer de vol suite à un problème technique qui avait, selon le consulat, immobilisé l'appareil de la TAM pendant trois heures.

Les trois passagers, deux hommes de 63 et 60 ans, et une femme de 54 ans, ont été entendu par un juge vendredi tôt dans la matinée. Alors qu'ils retournaient en France après deux semaines de croisière dans l'Atlantique, une annonce en portugais et en anglais aurait évoqué un dysfonctionnement du système informatique de l'appareil de la compagnie brésilienne.

Cette nouvelle a affolé les Français qui ont demandé à changer d'avion. Dans la nuit du 31 mai au 1er juin, un Airbus A330 d'Air France qui faisait la route Rio de Janeiro-Paris s'était abîmé dans l'Atlantique, provoquant la mort de 228 personnes à bord et suscitant une forte émotion en France.

L'altercation a pris des allures d'incident diplomatique. Le consul a dit que la police brésilienne n'avait pas immédiatement informé ses services. "C'est clair qu'il y a eu deux violations" de la Convention de Vienne sur les procédures d'arrestations de citoyens étrangers, a-t-il dit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.