Cet article date de plus de huit ans.

Trayvon Martin : des jurées justifient l'acquittement de l'accusé

Quatre des six jurées qui ont acquitté George Zimmerman du meurtre du jeune Noir américain Trayvon Martin ont justifié leur verdict par voie de communiqué, mardi. La veille, une autre jurée s'était publiquement exprimée sur CNN. Les ex-jurées estiment avoir fait "ce que la loi exigeait". Pendant ce temps, les autorités s'attendent à de nouvelles manifestations en Californie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Jonathan Alcorn Reuters)

Aux Etats-Unis, la vague d'indignation contre l'acquittement
de George Zimmerman
, qui a abattu l'an dernier en Floride Trayvon Martin, un
jeune Noir de 17 ans, a poussé cinq des six membres du jury à justifier leur
verdict. Des manifestations ont encore eu lieu mardi à Los Angeles et Oackland,
en Californie. Les autorités s'attendent à de nouveaux rassemblements mercredi.

 

La première
à avoir pris la parole s'est exprimée sur CNN, le visage caché. La femme a
affirmé à la télévision que le jury était très divisé au début des
délibérations. "Nous
avions trois [personnes] pour l'acquittement, une pour meurtre, et deux pour
homicide involontaire
", a précisé la jurée. Mais "après des heures et
des heures de délibérations sur la loi [sur la légitime défense], et après l'avoir
relue encore et encore, nous avons décidé qu'il n'y avait pas d'autre solution
"
que d'innocenter George Zimmerman, a poursuivi la femme. Pour elle, "ce
qui est arrivé est une tragédie [...]. Et je pense que les deux sont responsables
de la situation dans laquelle ils se sont mis. Je pense que les deux auraient
pu s'éloigner
".

Mardi, quatre autres se
sont exprimées, par voie de communiqué cette fois. Elles estiment avoir fait ce
que "la loi exigeait " d'elles.

Légitime défense et racisme

Cette loi sur la légitime
défense fait depuis samedi l'objet de nombreuses critiques. Ce texte autorise, en
Floride et dans une trentaine d'autres Etats, la légitime défense dès qu'une personne, où
qu'elle soit - pas seulement chez elle - se sent menacée. Le ministre fédéral
de la justice a même pris partie contre cette loi qui "crée les conflits dans
nos quartiers
".

Les populations des quartiers
de Los Angeles et Oakland, en Californie, manifestent d'ailleurs depuis samedi.
Immédiatement après le verdict, de nombreuses personnes ont dénoncé un
crime raciste
commis contre Trayvon Martin. La première jurée a affirmé que les
six jurées, cinq blanches et une hispanique, n'avaient pas discuté de la
question raciale et qu'elle ne croyait pas que la couleur de peau avait été un
facteur dans ce meurtre.

Arrestations

Une vingtaine de
personnes ont été interpellées après deux nuits de troubles et les autorités s'attendent
à de nouveaux rassemblements mercredi. Le chef de la police de Los Angeles a
promis "une attitude plus ferme " face aux manifestants.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.