Cet article date de plus de douze ans.

Trafic d'antiquités: le touriste libéré

Le vacancier emprisonné en Turquie depuis plus de trois mois pour l'achat d'une pierre a été libéré jeudi
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Domanick Murugan, emprisonné en Turquie, pour vol d'antiquité, et son épouse Martine (© AFP/Album de famille)
Le vacancier emprisonné en Turquie depuis plus de trois mois pour l'achat d'une pierre a été libéré jeudiLe vacancier emprisonné en Turquie depuis plus de trois mois pour l'achat d'une pierre a été libéré jeudi

Domanick Murugan, Mauricien installé en France depuis 37 ans, avait été arrêté à l'aéroport d'Antalya le 2 mai après la découverte dans ses bagages d'une pierre antique, achetée dans la rue quelques jours plus tôt pour 20 euros.

Inculpé de "trafic d'antiquités", passible de 10 ans de prison, il a finalement été libéré jeudi à l'issue d'un procès.

"La Cour a décidé de le libérer", a indiqué son avocat Me Bilal Kalayci à l'issue de son procès. Les juges ont pris en compte la bonne foi de ce père de famille âgé de 40 ans vivant dans le Pas-de-Calais, qui s'est envolé jeudi soir pour l'Allemagne où ses proches devaient le retrouver.

Domanick Murugan, mécanicien marié à une Française dont il a eu quatre enfants, a demandé pardon aux juges pendant l'audience de jeudi, expliquant ne pas connaître la législation turque au sujet des antiquités.

Une expertise avait conclu après son arrestation que la pierre avait bien une valeur historique. Les autorités turques sont extrêmement sévères et vigilantes pour empêcher l'exportation de biens culturels et d'antiquités, et il n'est pas rare de voir des touristes écroués pour trafic.

Selon son avocat, dans le cadre de ces accusations de trafic d'objets d'arts visant les ressortissants étrangers, les suspects sont généralement libérés en l'espace de trois à quatre semaines."M. Murugan aura effectué le plus long séjour en prison, quatre mois", a-t-il ajouté.

"Un grand merci au président Sarkozy"


Jeudi soir, après sa libération, Domanick Murugan a remercié chaleureusement le président Nicolas Sarkozy, sur France 3. "Un grand merci au président Nicolas Sarkozy qui est intervenu. Vraiment merci parce que cela a été un calvaire, ça a été horrible. J'attends d'être en France pour me sentir vraiment bien. je suis très, très fier d'habiter en France", a-t-il ajouté.

Domanick Murugan avait adressé depuis sa geôle turque une lettre au président Sarkozy en réclamant son intervention. Son épouse s'était démenée pour alerter les médias et avait également adressé une missive au chef de l'Etat.

L'affaire avait fait l'objet de démarches de la part du gouvernement français et le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner s'était entretenu le 14 août avec son homologue turc Ahmet Davutoglu.

La "fin du cauchemar" pour l'épouse du Mauricien


"On a gagné. C'est un grand soulagement. Pour nous, c'est la fin du cauchemar", a réagi Martine Murugan, l'épouse du Mauricien , les larmes aux yeux, alors qu'elle venait d'apprendre l'issue heureuse du procès. Elle a également remercié la France et les médias de les avoir soutenus.

"Je n'en ai jamais voulu à la justice turque mais j'en veux beaucoup au vendeur de la pierre qu'on a achetée. Les autorités turques devraient vraiment arrêter ces gens qui vendent des cailloux, parce que d'autres touristes se feront piéger aussi", a-t-elle souligné. "Je ne souhaite à personne de vivre ce qu'on a vécu", a-t-elle conclu.

Voir aussi
>> (14 août)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.