"Tombouctou est devenue une ville fantôme, désertée"

TÉMOIGNAGE - Depuis trois mois, les islamistes contrôlent le nord du Mali. A Tombouctou, ils règnent en maître : les mausolées musulmans sont tous détruits - seule la grande mosquée est encore debout -, la charia est appliquée. De très nombreux habitants ont fui, raconte Moussa Kaka, journaliste à RFI, de retour de Tombouctou.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une ville fantôme, désertée, que Moussa Kaka a visitée. Le correspondant de RFI au Niger revient d'un séjour à Tombouctou. Son récit est édifiant. "La population est résignée, à la merci des islamistes, qui appliquent la charia" très strictement : interdiction de fumer dans la rue, interdiction pour les hommes de voyager à côté des femmes, par exemple.

"Une très grande partie de la population a quitté la ville pour le sud" , vers Bamako ; "une autre est partie pour Ouagadougou, et quelques nomades vers l'Algérie" . Et "ceux qui restent se terrent chez eux" .

Quant aux destructions de mosquées, qui ont tant fait couler d'encre - les mausolées sont classés au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco - elles semblent terminées. Moussa Kaka raconte ainsi que "seule reste debout la grande mosquée de Tombouctou" . Et encore... Les islamistes "ne sont pas loin d'y entrer, pour voir s'il n'y a pas des tombeaux ou des mausolées à détruire" .

Qui sont-ils, ces nouveaux maîtres de Tombouctou ? Des islamistes, donc. Les rebelles touaregs du MNLA ont été chassés. "Les chefs sont des Algériens et des Mauritaniens." Des salafistes. Et beaucoup d'enfants endoctrinés.