VIDEO. Les rouages du plan Vigipirate

Une équipe de France 2 décrypte le dispositif du plan Vigipirate, renforcé depuis près d'un mois après les attentats perpétrés en France.

FRANCE 2

Le plan Vigipirate est renforcé depuis les attentats de Paris début janvier 2015. Après l’attaque de trois militaires à Nice, mardi 3 février, agressés au couteau, France 2 revient sur les rouages du plan Vigipirate. Depuis cette attaque, les militaires en faction devant des sites sensibles ont également pour mission de se protéger eux-mêmes.

10 500 militaires partout en France

"On a redoublé les mesures de  sécurité, de protection de nos soldats et l’attention de nos soldats. La mission a été exécutée, elle continue à l’être, avec des soldats qui n’ont pas d’états d’âme et qui sont préparés à remplir cette mission", explique le colonel Benoît Brulon, conseiller du gouverneur militaire de Paris, face à la caméra de France 2.
Cette présence est rassurante pour la communauté juive, qui redoute tout de même le jour où le dispositif sera levé. Sur l’ensemble du territoire français, 10 500 militaires sont mobilisés. Un dispositif lourd : pour chaque soldat en faction, un autre est en repos et un troisième est en formation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un militaire français en patrouille à Paris dans le cadre du plan Vigipirate \"alerte attentat\", le 10 janvier 2015. 
Un militaire français en patrouille à Paris dans le cadre du plan Vigipirate "alerte attentat", le 10 janvier 2015.  (ERIC GAILLARD / REUTERS)