Cet article date de plus de sept ans.

Terrorisme : un adolescent de 17 ans, soupçonné d'être un complice de Rachid Kassim, déféré en vue de sa mise en examen

Un adolescent belge de 17 ans, suspecté d'être en contact avec le jihadiste Rachid Kassim, a été déféré en vue de sa mise en examen vendredi à Paris, a appris franceinfo. Il a été interpellé mardi à Rennes.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Image d'illustration de l'application Telegram. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Un adolescent de 17 ans, soupçonné d'être en contact avec le jihadiste Rachid Kassim, a été déféré vendredi 18 novembre, dans l'après-midi à Paris, en vue de sa présentation à un juge antiterroriste, a appris franceinfo de source judiciaire. Cet adolescent belge avait été interpellé mardi à Rennes, où il était arrivé depuis peu de temps avec sa famille.

Les hommes de la DGSI, qui l'ont interpellé avec l'appui du Raid, ont agi dans le cadre d'une information judiciaire ouverte cet été, après l'arrestation d'une adolescente qui voulait commettre des attentats à Melun. Cette jeune fille et le jeune Belge ont échangé sur la même messagerie cryptée Telegram, sur la même chaîne que Rachid Kassim.

Suspicion d'un passage à l'acte

L'adolescent belge, présenté vendredi à un juge, était resté très actif sur Telegram, et semblait plutôt dans la dissimulation. Les enquêteurs redoutaient qu'ils ne passent à l'acte, sans avoir établi pour autant de menace imminente.

Le parquet antiterroriste de Paris demande la mise en examen de cet adolescent pour les chefs d'association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et qu'il soit écroué. Depuis cet été, une quinzaine de jeunes gens en lien avec Rachid Kassim a été interpellé en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.