Vidéo Barkhane : "Nous n'avons pas vocation à rester éternellement" au Sahel, dit Jean-Yves Le Drian

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

D'après Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, le "sursaut militaire" décidé au sommet de Pau de janvier 2020 "a permis d'avoir des victoires".

"On reste, mais nous n'avons pas vocation à rester éternellement dans les pays" du Sahel, a déclaré jeudi 18 février sur France Inter Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. "Il faut que les forces de ces cinq pays du Sahel puissent se conforter elles-même pour assurer à l'avenir leur propre sécurité", estime-t-il.

Le ministre rappelle que l'opération Barkhane est déployée dans une zone où des groupes terroristes sont présents : "C'est Al-Qaïda et c'est Daesh, c'est-à-dire des groupes qui nous ont combattus sur notre propre terrain, qui ont assassiné nos compatriotes, des groupes qui continuent à agir sur notre territoire et qui veulent déstabiliser les pays du Sahel."

Ce combat-là est celui des pays concernés, mais il est aussi le nôtre. C'est notre propre sécurité. 

Jean-Yves Le Drian

à France Inter

Jean-Yves Le Drian avoue que cette opération a connu "un moment donné des difficultés au cours de l'année 2019". Mais d'après lui, le "sursaut militaire" décidé au sommet de Pau de janvier 2020 "a permis d'avoir des victoires".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.