Soldat tué au Mali : la France à nouveau attaquée

Publié
Soldat tué au Mali : la France à nouveau attaquée
FRANCE 2
Article rédigé par
T.Souman, P-J.Perrin, A.Didier - France 2
France Télévisions

Le camp militaire de l'opération Barkhane à Gao, au Mali, a été la cible de plusieurs tirs, samedi 22 janvier. L'attaque a coûté la vie au brigadier Alexandre Martin, âgé de 24 ans.

Le brigadier Alexandre Martin avait 24 ans. Sa mort a été annoncée dimanche 23 janvier dans un communiqué de l'Élysée. Samedi 22 janvier, vers 17 heures, une dizaine d'obus de mortier a ciblé la position française. Le brigadier, grièvement blessé est décédé peu après. Neuf autres membres du personnel français ont été plus légèrement touchés. La provenance des tirs a été repérée : une patrouille d'hélicoptères d'attaque a neutralisé les opposants. Pour l'heure, l'attaque n'a pas été revendiquée.

Affecté depuis octobre à l'opération Barkhane

Le brigadier Alexandre Martin appartenait au 54e régiment d'artillerie basé à Hyères (Var), et spécialisé dans la défense anti-aérienne. Il avait été récemment déployé en outre-mer ainsi qu'à Djibouti, avant de rejoindre l'opération Barkhane en octobre dernier. "Il avait un très fort potentiel", souligne le Colonel Pierre Bernard, commandant du régiment. Une unité de soutien a été mise en place à Hyères, pour accompagner la fiancée, la famille, les proches et les frères d'armes du jeune disparu.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.