Emmanuel Macron annonce l'envoi de 220 soldats français supplémentaires au Sahel

Le président de la République s'est exprimé à l'occasion d'une réunion du G5 Sahel, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), pour discuter notamment de l'avenir de la force Barkhane.  

Le président français Emmanuel Macron, le président malien Boubacar Keita, le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore, le président du Niger Mahamadou Issoufou, le président mauritanien Ould Cheick El Ghazouni et le président tchadien Idriss Déby, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), lundi 13 janvier 2020. 
Le président français Emmanuel Macron, le président malien Boubacar Keita, le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore, le président du Niger Mahamadou Issoufou, le président mauritanien Ould Cheick El Ghazouni et le président tchadien Idriss Déby, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), lundi 13 janvier 2020.  (AFP)

La France renforce sa présence militaire au Sahel. Lundi 13 janvier, Emmanuel Macron a annoncé que "220 militaires" supplémentaires seront déployés pour renforcer l'opération BarkhaneLa France et les pays du G5 Sahel (Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso, Mali) ont décidé de renforcer leur coopération militaire, face à la recrudescence des attaques jihadistes. 

Lors d'un sommet à Pau, le G5 Sahel et la France se sont également accordés sur la mise en place d'une "coalition pour le Sahel". Elle regroupera ces six Etats, les partenaires déjà engagés, ainsi que "tous les pays et organisations qui voudront y contribuer".

Cette réunion survient alors que le sentiment anti-Français progresse au Mali et au Burkina-Faso. Ainsi, le président français avait indiqué vouloir des réponses concernant la présence des militaires français de l’opération Barkhane dans ces pays et demander aux pays du Sahel "qu’ils clarifient et formalisent leur demande à l’égard de la France et de la communauté internationale."