Lutte contre le terrorisme : Djebbari "assez favorable" à la reconnaissance faciale dans les transports

Le ministre des Transports s'est exprimé sur la proposition de la présidente de la région Ile-de-France, dimanche sur Europe 1. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, au ministère, à Paris, le 12 octobre 2020.  (LOUISE MERESSE / SIPA)

L'intelligence artificielle au service de la lutte contre le terrorisme. Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, s'est dit "assez favorable" au recours à la reconnaissance faciale dans ce cadre, dimanche 25 octobre sur Europe 1. Il était invité à réagir à une proposition de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, dans Le Parisien. Elle prônait l'utilisation de cette reconnaissance faciale pour lutter contre la délinquance dans les réseaux de transports, réclamant la création d’un comité d’éthique.

"On l'a fait pendant le début du Covid, on a pu détecter le nombre de personnes qui portaient le masque. C'est comme ça qu'on a pu savoir que 95% des usagers des transports portaient bien le masque", indique Jean-Baptiste Djebbari, précisant que "l'idée de mettre en place un comité d'éthique" pour concilier une telle mesure avec "les libertés individuelles" est "un chemin qui me paraît tout à fait normal".

"Détecter des comportements suspects"

"On recherche des comportements, pas des personnes", poursuit le ministre, évoquant des bagages abandonnés et des personnes qui, de manière générale, se comportent de façon suspecte. "L'idée d'utiliser l'intelligence artificielle est de détecter des comportements suspects, et c'est mis en place dans beaucoup de pays", ajoute-t-il, citant le cas d'Israël.

En France, Jean-Baptiste Djebbari rappelle que plus de 4 000 agents de sûreté sont déjà sur le terrain en Ile-de-France pour veiller au maintien de l'ordre public dans les stations et les systèmes de transports.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.