Haute-Garonne : trois femmes placées en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste

Ces femmes âgées de 48 à 53 ans sont soupçonnées d'avoir envoyé de l'argent à une famille partie en zone syro-irakienne.

Des policiers cagoulés le 8 octobre 2005.
Des policiers cagoulés le 8 octobre 2005. (MAXPPP)

Trois femmes ont été interpellées, dans la matinée du mardi 5 juin, à Toulouse en Haute-Garonne. Elles ont été placées en garde à vue pour "association de malfaiteurs terroriste et financement du terrorisme", a appris franceinfo de source judiciaire, mardi. Elles sont âgées de 48 à 53 ans.

Soupçonnées d'avoir envoyé de l'argent

Ces femmes nées entre les années 1965 et 1970 sont soupçonnées d'avoir envoyé de l'argent à une famille partie en zone syro-irakienne, a précisé une source proche du dossier à franceinfo.

Ces trois femmes ont été interpellées par la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire (SDAT), à Toulouse, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour "association de malfaiteurs terroriste".