Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat déjoué : les terroristes prévoyaient une attaque de grande ampleur

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat déjoué : les terroristes prévoyaient une attaque de grande ampleur
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Hakim Abdelkhalek est devant le siège de la DGSI à Levalloit-Perret (Hauts-de-Seine). Il confirme que c'est une attaque de grande ampleur qui a été évitée lors de l'opération antiterroriste du dimanche 20 novembre.

Quatre hommes ont été arrêtés à la suite d'une opération antiterroriste, le dimanche 20 novembre. Selon les informations de la DGSI, ils prévoyaient un attentat sur le sol français. "C'est ce que confirme l'une des personnes qui est toujours intérrogée ici au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Elle confirme qu'ils voulaient frapper vite et fort, mais qu'ils n'avaient pas encore choisi précisément leur cible", explique Hakim Abdelkhalek. Selon les informations recueillies par le journaliste, le groupe est "très structuré et capable de se fournir en armes.

Un groupe cloisonné et dissimulé

"Le groupe est également capable de se préparer avec beaucoup de patience et avec beaucoup de précision. Ils sont capables de se dissimuler et de se faire oublier de la masse, comme cette personne qui a été arrêtée, qui travaillait dans une école et qui avait été très appréciée de l'ensemble de ses collègues", précise le journaliste. C’est également un groupe extrêmement cloisonné puisque la personne qui a été arrêtée à Marseille (Bouches-du-Rhône) et les quatre personnes qui ont été arrêtées à Strasbourg (Bas-Rhin) ne se connaissaient pas et pourtant elles devaient agir ensemble.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.