Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat déjoué : les renseignements ont identifié deux cibles visées par les suspects

La DGSI a interpellé sept personnes à Marseille et Strasbourg, le week-end dernier. Deux ont depuis été relâchées. Cinq autres sont toujours en garde à vue. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une des soeurs de Boubaker el Hakim a été mise en examen et écrouée (MAXPPP)

L'enquête se poursuit au sujet du projet d'attentat récemment déjoué par les autorités. Les renseignements ont identifié deux cibles visées par le commando, selon les informations recueillies par franceinfo. La DGSI a interpellé sept personnes à Marseille et à Strasbourg, le week-end dernier. Agés de 29 à 37 ans et inconnus des services de renseignement, à l'exception d'un Marocain fiché dans son pays, les suspects ont été arrêtés à l'issue d'une traque hors-normeDeux ont depuis été relâchées. Cinq autres sont toujours en garde à vue.

Des suspects passés par la Syrie ?

Plusieurs armes ont été saisies au cours des perquisitions. Ce sont des armes de guerre et des armes de poing (moins d’une dizaine au total). Les policiers antiterroristes cherchent aussi à savoir si deux suspects se sont rendus en Syrie, car ils ont découvert une trace de leur présence à Chypre.

Pour le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, l'opération de la DGSI est l'aboutissement d'une enquête menée "depuis plus de huit mois"Elle avait déjà permis une première série d'interpellations "de cinq individus liés à ce réseau" le 14 juin, à la veille de l'Euro. Deux personnes ont d'ailleurs été incarcérées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.