Attaque à Paris : sept personnes en garde à vue

Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête sur l'attaque à l'arme blanche survenue vendredi 25 septembre à Paris. Sept personnes sont actuellement en garde à vue, dont un jeune Pakistanais qui a très vite reconnu les faits.

FRANCE 3

Vendredi 25 septembre au soir, quelques heures après l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés à Paris, une perquisition a été effectuée au domicile du principal suspect, à Pantin (Seine-Saint-Denis). Cinq personnes vivant dans l'appartement ont été emmenées en garde à vue. Mounir Feradj habite au cinquième étage de l'immeuble. Depuis sa fenêtre, il a assisté aux interpellations et demeure abasourdi. "Tous les voisins étaient en panique. On arrive pas à comprendre parce qu'on connaît ces voisins depuis deux ans. Ils ont l'air gentils", explique-t-il. 

Aucune trace d'allégeance à un réseau terroriste

Le suspect dit s'appeler Hassan A. Ce ressortissant pakistanais de 18 ans avait écopé d'un rappel à la loi pour port d'arme prohibé en juin dernier. De source policière, l'homme pensait s'attaquer à la rédaction de Charlie Hebdo, ignorant qu'elle avait déménagé. Arrivé il y a trois ans en France, il ne présentait aucun signe de radicalisation, selon le ministère de l'Intérieur. Aucune trace d'allégeance à un réseau terroriste n'a été retrouvée à son domicile. Sept personnes sont en garde à vue et sont entendues par les enquêteurs, samedi 26 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers et des secours a proximité du lieu d\'une attaque à l\'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020.
Des policiers et des secours a proximité du lieu d'une attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020. (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)