Cet article date de plus de cinq ans.

Apologie du terrorisme : 1 847 infractions en 2016 contre 2 342 en 2015, soit un recul de 21%

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, présente jeudi le bilan des chiffres de la délinquance en 2016. Les infractions pour des faits d'apologie et de provocation au terrorisme ont baissé de 21% par rapport à 2015.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Le Roux à l'Elysée, le 18 janvier 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux affirme, jeudi 19 janvier, dans le cadre de la présentation des chiffres de la délinquance de 2016, que 1 847 infractions pour des faits d'apologie et de provocation au terrorisme ont été enregistrées en 2016 contre 2 342 en 2015, soit un recul de 21%.

Le ministère de l'Intérieur précise que "80% des faits constatés concernent l'apologie publique d'un acte de terrorisme" et ajoute que "les saisies administratives et judiciaires d'armes ont augmenté de plus de 260% en 2016."

Le ministre a également rappelé que 238 personnes sont mortes dans des attentats en France en 2015 et 2016. Ces attaques sont celles contre Charlie Hebdo (12 morts), Montrouge (un mort), l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes (quatre morts), Villejuif (un mort), Saint-Quentin-Fallavier (un mort), le Bataclan (129 morts), le Stade de France (un mort), Magnanville (deux morts), Nice (86 morts) et Saint-Etienne-du-Rouvray (un mort).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.