Cet article date de plus de cinq ans.

Territoires palestiniens : Human Rights Watch appelle la justice à enquêter sur des "crimes de guerre"

La Cour pénale internationale a déjà ouvert une enquête préliminaire. L'ONG estime qu'il faut aller plus loin. HRW impute la responsabilité de ces actes à la fois aux Israéliens et aux Palestiniens.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le siège de la Cour pénale internationale est situé à La Haye, aux Pays-Bas © Rick Bajornas / SIPA)

À l'occasion ce dimanche du 49e anniversaire de la Guerre des Six Jours, Human Rights Watch en appelle à la Cour pénale internationale (CPI). L'ONG demande l'ouverture d'une enquête pour "crimes de guerres et violation du droit international" dans les territoires palestiniens. 

Une enquête préliminaire a déjà été ouverte, mais Ahmed Ben Chemsi, directeur de la communication chez HRW au Proche-Orient, estime qu'il est temps de passer à l'étape suivante. "Nous estimons que les éléments dont dispose la CPI sont suffisants pour ouvrir une investigation" .

Colonisation illégale et tirs de roquettes

Pour Human Rights Watch, ces crimes présumés peuvent être mis sur le compte des deux parties. "Certains sont imputables aux Israéliens, comme les colonies, qui sont une violation caractérisée des lois internationales. Certains peuvent être imputables aux autorités palestiniennes, notamment au Hamas, comme l'envoi de roquettes de manière indiscriminée sur les territoires israéliens", indique le responsable de l'ONG.

" Il y a suspicion que plusieurs crimes internationaux ont pu être commis sur les territoires palestiniens", explique Ahmed Ben Chemsi, de HRW
écouter
La Cour pénale internationale a vocation à pouvoir examiner des crimes potentiels commis dans les territoires palestiniens depuis 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.