VIDEO. Pourquoi la Turquie a-t-elle décidé d'ouvrir ses frontières vers l'Europe ?

Alors que la Turquie accueille 3,7 millions de réfugiés, le pays a décidé d'ouvrir ses frontières vers l'Europe. Voilà pourquoi.

BRUT

C'est une crise humanitaire, diplomatique et militaire. Alors que la Turquie accueille 3,7 millions de réfugiés, Recep Tayyip Erdogan demande une aide politique ainsi qu'un soutien financier à l'Union européenne (la Turquie réclame toujours 2,8 milliards d'euros dans le cadre d'un accord avec Bruxelles signé en 2016).

"Les portes sont désormais ouvertes"

Le président turc a déclaré le 29 février 2020 : "Les portes sont désormais ouvertes. Maintenant, vous allez prendre votre part du fardeau", a lancé Recep Tayyip Erdogan le 29 février 2020 et a mis à exécution sa menace. Une démarche jugée "inacceptable" par plusieurs responsables politiques, notamment le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et Angela Merkel qui "trouve pleinement inacceptable que cela soit désormais mis sur le dos des réfugiés."

2011, la Syrie sombre dans la guerre civile

En 2011, l'Armée syrienne libre s'est opposée au régime de Bachar al-Assad. Deux ans plus tard, face à la guerre civile, plus de 200 000 Syriens ont voulu fuir la guerre et se sont réfugiés en Turquie. Le pic de la crise a eu lieu en 2015 où la guerre en Syrie a exacerbé les mouvements de population : 2,5 millions de migrants passent en Turquie et un million de migrants passent en Europe. C'est alors la plus grave crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale.

2016, un accord sur l'immigration

En 2016, pour gérer cette crise, la Turquie avait accepté de ne plus laisser les migrants passer sa frontière avec l'Europe en échange de six milliards d'euros. L'accord s'engageait aussi à faciliter les déplacements des ressortissants turcs dans l'espace Schengen. Aujourd'hui, la Turquie réclame toujours 2,8 milliards d'euros à l'Union européenne.

Une violation de l'accord

Mais la décision du président turc d'ouvrir les frontières viole les termes de l'accord de 2016. De plus, le gouvernement turc réclame la mise en place d'une "zone de sécurité" dans la région d'Idlib où la Turquie est engagée militairement contre le régime syrien qui est soutenu par la Russie.

Trois millions de civils vivent dans cette région et plus d'un million d'entre eux ont déjà pris la route vers la frontière turque.

VIDEO. Pourquoi la Turquie a-t-elle décidé d\'ouvrir ses frontières vers l\'Europe ?
VIDEO. Pourquoi la Turquie a-t-elle décidé d'ouvrir ses frontières vers l'Europe ? (BRUT)