Syrie : situation toujours tendue à la frontière avec la Turquie

Les troupes de Bachar al-Assad ont commencé à reprendre des villes du nord de la Syrie alors que Recep Tayyip Erdogan a rejeté une demande de cessez-le-feu. Une délégation américaine arrive en Turquie pour négocier.

France 2

Ils brandissent des portraits de Bachar al-Assad. À Minbej, dans le nord de la Syrie, les habitants sont en liesse. L'armée de Damas vient de prendre la ville. "Nous avions peur que Minbej subisse une attaque des Turcs. Mais maintenant avec la présence de l'armée de Damas, l'armée turque ne pourra pas entrer dans notre zone. On se sent rassuré et en sécurité", assure un habitant. Ce déploiement de Damas vise à contrer l'offensive turque en Syrie. Pour éviter les heurts entre les différentes forces armées, des blindés russes patrouillent dans la zone. 

La demande de cessez-le-feu rejetée

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a catégoriquement rejeté la demande américaine d'un cessez-le-feu. De son côté, Donald Trump reste ferme. Les combats doivent cesser. Le président américain a annoncé que son secrétaire d'État Mike Pompeo et son vice-président Mike Pence se rendraient en Turquie mercredi 16 octobre. Ils rencontreront jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des combattant syriens soutenu par l\'armée turque dans l\'offensive conjointe contre les Kurdes à Ayn al-Arus, dans le nord de la Syrie, le 14 octobre 2019. 
Des combattant syriens soutenu par l'armée turque dans l'offensive conjointe contre les Kurdes à Ayn al-Arus, dans le nord de la Syrie, le 14 octobre 2019.  (BAKR ALKASEM / AFP)