Syrie : les civils fuient vers l'Irak

En Irak, un camp a été rouvert en urgence pour accueillir les réfugiés. Les civils qui fuient les combats entre les Kurdes et le pouvoir turc, au nord-est de la Syrie, arrivent en nombre. C'est le début d'une nouvelle crise humanitaire majeure.

FRANCE 2

Ils ont quitté leur village de Syrie précipitamment, direction l'autre côté de la frontière et le Kurdistan irakien, non loin de Bardarash (Irak). Entre les tentes du camp de réfugiés où ils viennent d'arriver et les bombardements turcs, ils n'ont pas hésité longtemps. Un grand-père veille sur les femmes et les enfants de ses fils restés au combat. Leur vie d'avant tient désormais dans un seul bagage. La nuit tombe vite sur ce camp mis à disposition par les autorités irakiennes. Une ambiance crépusculaire qui accroît l'incertitude des 200 réfugiés kurdes pris en charge par une association humanitaire.   

Près de 1 600 réfugiés déjà arrivés 

À la lumière d'une lampe torche, chacun essaie de prendre ses repères. Combien de temps vont-ils rester là ? Entre l'armée syrienne, désormais revenue dans le nord-est du pays, et l'armée turque à l'offensive, il n'y a pas d'issue immédiate pour les jeunes Kurdes du camp. Jusqu'à présent, près de 1 600 réfugiés sont arrivés au Kurdistan irakien. Un nombre qui pourrait rapidement augmenter dans les prochains jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches de jihadistes dans le camp d\'Ain Issa, le 17 octobre 2018 (photo d\'illustration). 
Des proches de jihadistes dans le camp d'Ain Issa, le 17 octobre 2018 (photo d'illustration).  (DELIL SOULEIMAN / AFP)