Syrie : les civils fuient massivement la zone des combats

Ils sont déjà plusieurs dizaines de milliers de civils à avoir quitté la zone. L'ONU craint une catastrophe humanitaire.

FRANCE 2

Depuis Erbil, en Irak, l'envoyée spéciale de France Télévisions, Stéphanie Perez, indique qu'au moins "70 000 civils auraient déjà fui la zone bombardée par l'armée turque. C'est le décompte d'une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Les familles s'entassent dans des camions, sans véritablement savoir où aller, ce qui ajoute à la confusion générale".

Sentiment d'abandon

La journaliste ajoute : "Chez ces civils, il y a un double sentiment: la peur, bien sûr, puisque l'armée turque ne relâche pas sa pression. Mais aussi un terrible sentiment d'abandon par la communauté internationale. Dans ces familles, tout le monde connaît de près ou de loin quelqu'un qui a combattu contre le groupe Etat islamique. Selon un dernier décompte des autorités kurdes, la Turquie aurait déjà repris une dizaine de villages dans cette zone frontalière". Donald Trump a appelé à une médiation pour résoudre le conflit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des combattants syriens pro-kurdes près de la ville d\'Azaz dans le nord-est de la Syrie, le 10 octobre 2019.
Des combattants syriens pro-kurdes près de la ville d'Azaz dans le nord-est de la Syrie, le 10 octobre 2019. (NAZEER AL-KHATIB / AFP)