Offensive turque en Syrie : le "terrible sentiment d'abandon" des Kurdes

Après trois jours d'offensive turque contre les Kurdes en Syrie vendredi 11 octobre, l'envoyé spécial Dominique Derda est en duplex d'Akçakale, en Turquie.

France 2

L'armée turque pilonne les positions kurdes depuis trois jours. Au nord de la Syrie, après des bombardements, Ankara a lancé son offensive terrestre pour repousser ceux qu'elle considère comme des terroristes. "Les milices kurdes résistent autant qu'elles le peuvent, mais il faut regarder la réalité en face. Sans soutien aérien, celui des Américains, celui de la coalition internationale, elles ne tiendront pas bien longtemps et vont devoir céder du terrain", rapporte l'envoyé spécial Dominique Derda, en duplex depuis Akçakale (Turquie), près de la frontière syrienne.

"Ces combattants kurdes nous étions bien contents de les trouver en première ligne pour écraser Daech"

De Washington à Berlin, en passant par Paris, aucun dirigeant n'envisage de bombarder les positions turques pour sauver les Kurdes. "Cela nourrit un terrible sentiment d'abandon. Ces combattants kurdes nous étions bien contents de les trouver en première ligne pour écraser Daech, l'organisation de l'État islamique. Et aujourd'hui, ils se retrouvent seuls face à l'armée turque avec ses canons, ses chars et ses avions", conclut le journaliste Dominique Derda.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Turquie a lancé une offensive contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, le 9 octobre 2019.
La Turquie a lancé une offensive contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, le 9 octobre 2019. (BULENT KILIC / AFP)