Syrie : Poutine tacle Obama et Hollande sur l'avenir de Bachar al-Assad

Le président russe refuse toujours de lâcher le président syrien. Ce mardi matin heure française, il a dénié à Barack Obama et à François Hollande le droit de décider qui doit diriger la Syrie.

(Vladimir Poutine à la tribune de l'ONU © REUTERS / Mike Segar)

 "J'ai le plus grand respect pour mes homologues américain et français mais ils ne sont pas des ressortissants syriens et ne doivent donc pas être impliqués dans le choix des dirigeants d'un autre pays " a déclaré Vladimir Poutine au cours d'une conférence de presse donnée au siège des Nations unies après sa rencontre avec Barack Obama. 

Déjà un peu plus tôt à la tribune de l'Onu, le président  russe avait réaffirmé son soutien au régime de Bachar al-Assad. Il avait même estimé que le refus de coopérer avec le président syrien constituait une "énorme erreur" .

Mais pour Barack Obama comme pour François Hollande, il faut tourner la page. "Nous devons nous accorder sur le fait qu'il ne peut y avoir, après tant de bains de sang, après tant de carnages, de retour au statu quo d'avant-guerre " a insisté le président américain.

A LIRE AUSSI ►►► Conflit syrien : "Assad ne peut pas être la solution", dit Hollande