Syrie : l'armée du régime ravage un hôpital d'Alep pour reconquérir la ville

La trêve conclue il y a deux mois est en péril en Syrie. A Alep, l'armée fidèle à Bachar al-Assad bombarde sans relâche les quartiers tenus par les rebelles.

France 3

Depuis une dizaine de jours, l'armée de Bachar al-Assad pilonne les quartiers d'Alep encore aux mains des rebelles. Le bilan est terrible : au moins 250 morts. Et les images prises dans l'hôpital Al-Qods le 27 avril font froid dans le dos.

On y voit les couloirs de l'établissement situé côté rebelles. Mohammad Maaz, dernier pédiatre de la ville, termine sa journée éprouvante. Il est 20h40 ce mercredi-là, quand une violente déflagration souffle l'hôpital. Une ou plusieurs bombes viennent de s'abattre. 27 personnes - dont le docteur Maaz - sont mortes dans le pire carnage depuis la rupture de la trêve décidée il y a deux mois.

Bachar al-Assad prêt à tout

Alep, la grande ville du nord, est sous une pluie de bombes depuis une dizaine de jours. L'armée encercle la zone rebelle et seul un étroit corridor permet aux habitants de fuir les combats. L'objectif de Bachar al-Assad : reconquérir la ville, quitter à faire voler en éclats la trêve.

Le JT
Les autres sujets du JT