Suicide de Slobodan Praljak : d'où venait le poison ingéré par l'ancien chef de guerre ?

Depuis La Haye (Pays-Bas), Valéry Lerouge fait le point sur les circonstances qui ont permis à Slobodan Praljak d'ingérer un poison en direct du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, mercredi 29 novembre.

FRANCE 2

Si en Croatie, l'émotion est vive après la mort de Slobodan Praljak, à La Haye, personne n'est indifférent, mais pour des raisons différentes. "Cela faisait peu de mystère, mais la procureure l'a confirmé aujourd'hui : il s'agissait bien d'un poison à l'intérieur de la fiole", rapporte en duplex Valéry Lerouge. "Un liquide foncé dont on n'a toujours pas la nature exacte, mais une autopsie sera réalisée très rapidement, c'est la priorité du parquet", poursuit le journaliste.

Ouverture d'une enquête

A La Haye, "le débat s'est enflammé surtout autour de cette question : comment Slobodan Praljak s'est-il procuré ce poison? Était-ce à l'intérieur de la prison du TPI, pourtant très surveillée ? Pourtant, on est minutieusment fouillé lorsque l'on vient visiter un détenu, nous dit un avocat". Une autre possibilité : que Slobodan Praljak se soit procuré le poison dans l'enceinte même du tribunal où "la fouille est beaucoup plus sommaire", précise Valéry Lerouge. "Toujours est-il qu'il a forcément bénéficié d'une complicité. D'ailleurs, une enquête a été ouverte pour aide au suicide et violation de la réglementation sur les substances médicales".

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de la vidéo sur laquelle on voit le Croate de Bosnie Slobodan Praljak avaler un poison, dans la salle d\'audience du Tribunal pour l\'ex-Yougoslavie à La Haye (Pays-Bas), le 29 novembre 2017.
Capture d'écran de la vidéo sur laquelle on voit le Croate de Bosnie Slobodan Praljak avaler un poison, dans la salle d'audience du Tribunal pour l'ex-Yougoslavie à La Haye (Pays-Bas), le 29 novembre 2017. (INTERNATIONAL CRIMINAL TRIBUNAL)