Cet article date de plus de dix ans.

Suicide d'une ado au Canada : Anonymous menace de livrer les noms de ses violeurs

Rehtaeh Parsons s'est suicidée à Halifax après avoir subi un viol, il y a deux ans, une photo d'elle ayant circulé sur les réseaux sociaux lui rendant la vie impossible. Sa mort a causé une grande émotion au Canada, car l'enquête avait été classée sans suite faute de preuves. Les pirates informatiques d'Anonymous disent avoir retrouvé, en moins de deux heures, deux des quatre violeurs présumés.
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Autre)

C'est un suicide qui suscite une émotion considérable au Canada. Une jeune fille de 17 ans, vivant à Halifax, en Nouvelle-Ecosse, a tenté de mettre fin à ses jours jeudi, mais a été maintenant artificiellement en vie jusqu'à dimanche. Un geste commis par Rehtaeh Parsons parce qu'elle ne supportait plus un viol collectif, commis voici deux ans lors d'une soirée très arrosée dans la ville où elle vivait, et une photo qui circulait depuis. Elle avait 15 ans à l'époque.

L'enquête policière aura duré près d'un an. Sans succès. C'était parole contre parole, a confié un porte-parole de la police. Les Parsons ont déménagé, mais le calvaire s'est poursuivi. "Des garçons inconnus lui envoyaient des textos et des messages sur Facebook pour lui demander de coucher avec eux ", a raconté sa mère sur la chaîne publique CBC. "Cela n'arrêtait jamais."

Rehtaejh Parsons s'est donc suicidée. Sa mère a créé une page Facebook pour raconter le drame de sa fille. Une pétition a été lancée, pour demander la réouverture de l'enquête. Elle a récoltée plus de 110.000 signatures.

Les noms trouvés en moins de deux heures

Les Anonymous ont eux décidé de s'en mêler : dans une vidéo publiée sur YouTube, en français et en anglais, les pirates informatiques affirment avoir identifié, en moins de deux heures, deux des quatre violeurs présumés de la jeune femme, et être sur le point de confirmer l'identité du troisième. Quant au quatrième, disent-ils, ce n'est qu'une question de temps.

Ce n'était pas une opération de haute technologie, estiment-ils. Les enquêteurs qui, eux, n'ont jamais réussi à les identifier, "devraient passer le reste de leur carrière comme gardiens dans un zoo ".

Reste que les Anonymous, à la demande de la mère de Rehtaeh, ont décidé de ne pas rendre les noms publics. Pour le moment. Ils pressent la justice d'avancer sur le dossier. Sinon, disent-ils, d'autres pirates informatiques n'auront pas les mêmes scrupules. La menace est à peine voilée : "Vous devriez agir rapidement ".

Le souvenir de l'affaire Amanda Todd


Cette affaire rappelle celle d'une autre adolescente, Amanda Todd. La jeune fille de 15 ans s'est donnée la mort en octobre 2012. Elle était harcelée par un maître-chanteur après avoir eu la naïveté de s'afficher pour lui
seins nus il y a trois ans devant sa webcam. Cette fois-là, le groupe Anonymous avait dévoilé le nom et l'adresse du maître-chanteur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.