Cet article date de plus de cinq ans.

Sophie Wilford se lance dans la plus longue course à cheval du monde

Parcourir 1.000 km à travers les steppes mongoles sur le cheval de Gengis Khan. C'est le défi que vont relever 38 cavaliers, dont une jeune vétérinaire belge, Sophie Wilford, que nous avons rencontrée à la veille de son départ pour la Mongolie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sophie Wilford se lance dans la plus longue course à cheval du monde © Radio France)

Le Mongol Derby est la "course équestre la plus longue au monde". Elle s'inspire du système postal que l'empereur Gengis Khan avait mis en place au XIIIe siècle. Les participants ont dix jours pour faire 1.000 km à cheval : 25 étapes de 40 kilomètres chacune où les chevaux changent à chaque fois.

C’est ce défi qu’a voulu relever Sophie Wilford, 32 ans, vétérinaire en Belgique. "J’ai la tension qui monte mais je suis super enthousiaste. Les chevaux sont petits, ils font à peu près 1,35m, s’appellent des chevaux mongols, mais en fait ce sont des poneys très fougueux", explique-t-elle.

Mongol Derby : le témoignage de Sophie Wilford, une semaine avant son départ. Elle est interrogée par Mathilde Munos - 0
--'--
--'--

Les concurrents peuvent commencer les étapes à 7h, mais doivent obligatoirement s’arrêter à 20h30. Ils débuteront leur derby au sud, dans les steppes, et finiront dans un relief montagneux, sec, boisé et très froid.

"Nous sommes accompagnés de loin par des services vétérinaires et d’urgentistes. C’est à nous de nous repérer seuls, à l’aide d’un GPS", explique la cavalière. Sophie Wilford part confiante mais à quand même une angoisse : "Arriver à un point de douleur de non retour. Ne pas savoir quelles sont mes limites mentales et physiques à ce stade et ne pas savoir si je vais savoir les dépasser ."

Pour ce derby, Sophie Wilford s’est préparée pendant un an, coach sportif, musculation, cardio… "J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir", explique-t-elle.

A l'heure qu'il est Sophie Wilford est sur son cheval dans les steppes mongoles. Elle est aussi partie pour récolter des fonds pour l'ONG française "Agronomes et vétérinaires sans frontières", qui soutient l'agriculture paysanne, notamment en Mongolie. Arrivée prévue le 16 août.

► Suivre l'aventure de Sophie Wilford sur Facebook

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.