Sommet du G7 : une première rencontre depuis le début de la pandémie avec des enjeux capitaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Sommet du G7 : une première rencontre depuis le début de la pandémie avec des enjeux capitaux
franceinfo
Article rédigé par
A-C. Poignard, S. Melaye, N. Sadok, M. Boisseau - franceinfo
France Télévisions

Les dirigeants du G7 étaient réunis pour la première fois depuis le début de la crise du Covid-19 à Carbis Bay, au Royaume-Uni, vendredi 11 juin. Les enjeux de ce sommet sont nombreux.

Boris Johnson, le Premier ministre Britannique, a lancé le sommet du G7, à Carbis Bay, au Royaume-Uni, vendredi 11 juin. "Je pense que cette réunion est une occasion extraordinaire de tirer les leçons de la pandémie. Nous devons nous assurer de ne pas répéter certaines des erreurs que nous avons sûrement commises ces 18 derniers mois", a estimé ce dernier. Les dirigeants étaient réunis pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19, mais également depuis le Brexit. Emmanuel Macron, le président français, et son homologue américain, Joe Biden, ont affiché leur complicité. "Maintenant que nous sommes ensemble et unis, il est temps d’agir !", a d’ailleurs publié sur les réseaux sociaux le chef de l’État de la France.

Des millions de doses données aux pays pauvres

À l’extérieur, des manifestants étaient présents pour rappeler d’autres enjeux, comme la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement. Matthieu Boisseau, correspondant au Royaume-Uni, a fait le point dans le 23 heures de franceinfo. "Les sourires affichés […] ne font pas oublier les enjeux capitaux de ce sommet du G7. Il doit permettre de répondre à trois crises. La crise climatique, diplomatique face à la Russie et la Chine, et la crise sanitaire. Pour cela, les dirigeants ont débloqué un don massif de vaccins en faveur des pays les plus pauvres de la planète. Un impératif pour enrayer l’épidémie", a détaillé le journaliste. Le chiffre d’un milliard de doses a été avancé, il devra être confirmé. En attendant, les États-Unis ont annoncé donner 500 millions de doses via le programme Covax, 100 millions pour le Royaume-Uni.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sommet du G7

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.