Sommet du G7 : le dispositif de sécurité a été efficace face aux opposants

Matthieu Boisseau explique, en direct de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), comment les forces de l'ordre ont pu éviter les violences des opposants au G7.

France 2

Le sommet du G7 qui s'est tenu à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) a mobilisé plusieurs opposants qui ont manifesté sur la côte Basque. Pour autant, ce contresommet s'est déroulé dans le calme. "Avant cette dernière demi-journée, le bilan est très clair. Les grandes violences tant redoutées n'ont pas eu lieu", rapporte Matthieu Boisseau en duplex depuis le Pays basque lundi 26 août.

"Un policier par manifestant"

"La principale explication est bien entendu ce dispositif de sécurité extrêmement renforcé, qui a empêché tout débordement. J'ai assisté hier à une scène très représentative, sur le parking d'un supermarché à Bidart (Pyrénées-Atlantiques). Une centaine de personnes voulait lancer une manifestation non autorisée, mais avant même de pouvoir défiler, ils ont été stoppés par les forces de l'ordre. J'ai compté un policier par manifestant, c'est énorme", explique ainsi le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants au sommet du G7 ont défilé à Hendaye (Pays basque), vendredi 22 août.
Des opposants au sommet du G7 ont défilé à Hendaye (Pays basque), vendredi 22 août. (ANDER GILLENEA / AFP)