Sommet du G7 à Biarritz : l'inquiétude des riverains et commerçants

L'arrivée des 24 délégations étrangères nécessite un dispositif de sécurité important dans une ville basque dépendant principalement du tourisme

FRANCE 2

Habitué des vagues et du soleil, mais peu de politiques, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) accueillera le prochain sommet du G7, prévu du 24 au 26 août prochain. Une date au centre des crispations pour des commerçants exaspérés : "C'est démentiel... Après, je comprends que les enjeux de sécurités soient énormes. Mais ça aurait été sympa de le faire en octobre, novembre. En pleine saison...beaucoup [de commerçants] ne vont pas survivre au G7", estime Capucine Maury-Laribière, commerçante de la ville.

Biarritz, ville la plus surveillée de France pour quatre jours

En cause, un dispositif de sécurité important qui nuirait aux commerces. Par exemple, un périmètre de sécurité est établi à l'intérieur de la ville dont l'entrée nécessite un badge obligatoire. Au sein de ce périmètre, une autre zone est doublée de l'interdiction de circuler. Une ville "bunkérisée" que souhaite temporiser le maire, Michel Veunac (MoDem), assurant essayer de "répondre à ces inquiétudes de façon à ce que les contraintes soient les moins importantes possible pour ces quatre jours-là".

Le JT
Les autres sujets du JT
Située dans la zone rouge dite de \"protection renforcée\", la promenade de la grande plage de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) sera fermée au public pendant le sommet du G7. 
Située dans la zone rouge dite de "protection renforcée", la promenade de la grande plage de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) sera fermée au public pendant le sommet du G7.  (PHILIPPE ROY / AFP)