Manifestations anti-G7 : 19 personnes ont été interpellées, 17 placées en garde à vue

Les opposants au sommet du G7 ont mené plusieurs actions dimanche à Biarritz, Bayonne et Hendaye dans les Pyrénées-Atlantiques.

Un contrôle de police et des fouilles sur des militants anti-G7, à Bidart le 25 août 2019.
Un contrôle de police et des fouilles sur des militants anti-G7, à Bidart le 25 août 2019. (SEBASTIEN LAPEYRERE / MAXPPP)

17 personnes ont été placées en garde à vue dimanche 25 août en marge des manifestations anti-G7 qui se sont déroulées à Biarritz, Bayonne et Hendaye, a appris franceinfo auprès de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Les forces de l'ordre ont procédé à 19 interpellations sur l'ensemble de la journée, sur l'ensemble du dispositif sécurité G7. Les gardes à vue ont été prononcées notamment pour "outrage", "transport et port d'arme par destination", "violence envers une personne dépositaire de l'autorité publique".

Les opposants au sommet du G7 ont poursuivi dimanche leurs manifestations et autres actions symboliques. À Bayonne, plusieurs centaines de personnes ont participé à une "marche des portraits", certaines d'entre elles ont brandi, à l'envers, des photographies officielles du président français décrochées dans des mairies. La veille déjà, soixante-huit personnes avaient été interpellées dans le cadre du dispositif de sécurité, et 38 placées en garde à vue.