Environnement : les transports maritimes se réforment

Baisser la vitesse dans le transport maritime, c'est l'une des mesures concrètes annoncées samedi 24 août par Emmanuel Macron. Cela permettrait de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

FRANCE 3

La flotte marchande mondiale est en pleine expansion. L'an dernier, elle atteignait une capacité de transport de 1,9 milliard de tonnes. Les navires utilisent du fioul, l'un des carburants les plus polluants au monde. Leurs émissions de CO2 ne représentent que 3% des émissions mondiales, mais, près des ports commerciaux où le trafic est dense, l'impact est de plus en plus important.

Réduire la consommation de fioul en poussant les bateaux à aller moins vite

"Nous allons nous engager avec les transporteurs maritimes pour réduire la vitesse, ce qui est un moyen efficace pour réduire les émissions", explique Emmanuel Macron. Selon les calculs du gouvernement, si un pétrolier réduit sa vitesse de 12 à 11 nœuds, cela réduirait de 18% sa consommation de fioul. L'idée est peu coûteuse. Les entreprises de transport maritime en France y sont favorables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des conteneurs sur un des terminaux du port de Marseille, premier port de commerce français.
Des conteneurs sur un des terminaux du port de Marseille, premier port de commerce français. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)