Cet article date de plus de dix ans.

Sofitel : DSK victime d'un complot selon son avocat américain

L'un des avocats américains de Dominique Strauss-Kahn n'exclut pas que son client ait été victime d'une "entreprise délibérée visant à le détruire politiquement" lors de son arrestation le 14 mai dernier à New York. Il s'appuie pour cela sur la publication de l'enquête d'un journaliste d’investigations américain qui soulève de "sérieuses questions" sur le comportement de responsables de l'hôtel Sofitel de Manhattan.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

"Nous ne pouvons désormais plus exclure que Dominique Strauss-Kahn ait été la cible d'une entreprise délibérée visant à le détruire politiquement ", a estimé Me Taylor, l’un des avocats de américains de DSK

William Taylor évoque notamment l’enquête publiée sur le site du magazine New York Review of Books.
Les révélations du  journaliste d’investigations Edward Epstein ajoutent de nouvelles zones d’ombre sur cette affaire à rebondissements.

Le reporter révèle notamment que le BlackBerry de DSK aurait été piraté et mystérieusement perdu. Il se pose aussi des questions sur le comportement des responsables du Sofitel. Selon les caméras de surveillance qu’il a pu visionner, les agents de sécurité se sont congratulés, à l’abri des regards pendant quelques minutes.
Le journaliste revient aussi sur les déclarations de Nafissatou Diallo qui avait oublié de signaler qu’elle était bien allée dans une autre chambre, non loin de celle de DSK.

L'avocat appelle les responsables du Sofitel et du groupe hôtelier français Accor à "apporter des explications complètes " aux questions soulevées par l'article de la New York Review of Books.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.