Sénégal : mécaniciennes et fières de l'être

Deux cousines réparent des automobiles à Dakar. Ce sont elles les patronnes. Les débuts n'ont pas été faciles. Leur persévérance a payé.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Fatou Sylla est garagiste au Sénégal. "Toute petite, j'aimais bricoler. Au lieu de jouer avec les poupées, moi, j'avais tendance à bricoler", confie-t-elle. Fatou Sylla et sa cousine ont ouvert un garage à Dakar il y a treize ans. Être patronne dans un univers très masculin implique de faire ses preuves. "Au début, ce n'était pas facile parce que tu voyais des clients qui allaient dans d'autres garages", se souvient-elle.

Seul le travail paie

Et d'ajouter : "Ils demandent quelle est leur panne et viennent chez nous ensuite pour comparer, pour tester si réellement ont peut réparer". Avant de s'installer, les deux femmes ont étudié trois ans et travaillé comme mécanicienne dans des ateliers. Leur credo : seul le travail paie. "C'est un métier comme tout métier, c'est de l'expérience, il faut apprendre, il faut y croire", conclut Fatou Sylla.

Fatou Sylla et sa cousine sont garagistes à Dakar
Fatou Sylla et sa cousine sont garagistes à Dakar (FRANCEINFO)