Fonds européens : donner envie de rester et réussir en Afrique

Au Sénégal, une délégation de l'Union européenne tente de favoriser l'emploi et la formation sur place pour réduire au maximum l'immigration et donner l'envie aux jeunes de réussir dans leur pays.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Que devient l'argent de l'Europe censé s'attaquer aux causes profondes de l'immigration clandestine ? Une équipe de France 2 a suivi une délégation en charge du projet phare de l'Union européenne au Sénégal : 40 millions d'euros pour développer l'emploi. Depuis quelques mois, elle visite dans tout le pays des entreprises qui espèrent être soutenues. Quinze entreprises ont été sélectionnées, l'objectif est d'en aider 250 en quatre ans avec un critère majeur : des emplois coûte que coûte. Le Sénégal est l'un des principaux pays de départ clandestins en Afrique, la moitié des migrants sénégalais viennent de la région de Tambacounda.

Investir dans la formation

L'Union européenne investit également sur la formation, avant d'arriver à l'emploi. Un projet de formation de mécanique vise à former 12 000 jeunes en 4 ans. Difficiles à juger, les premiers bénéficiaires ne termineront que dans deux ans. L'Europe veut persuader les jeunes Sénégalais qu'ils ont tout intérêt à rester. Pour faire passer le message, une cinécaravane fait le tour du pays pour diffuser une série. On y voit une famille qui prévient des risques de l'immigration et fait comprendre aux jeunes qu'il est possible de réussir au Sénégal. L'idée de réussir dans leur pays est loin d'être une évidence pour les jeunes sénégalais, l'Union européenne travaille à changer les mentalités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Saint-Louis, au Sénégal, le 26 octobre 2015.
Saint-Louis, au Sénégal, le 26 octobre 2015. (SEYLLOU / AFP)