Cet article date de plus de neuf ans.

Sécurité : Israël autorise ses agents d'aéroports à lire les mails des touristes

Les services de sécurité de l'aéroport de Tel Aviv ont désormais le droit d'ouvrir les ordinateurs des touristes et de lire leurs courriers. En cas de refus, les voyageurs peuvent se voir refuser l'entrée en Israël.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (NIR ELIAS Reuters)

Dans les aéroports, on connaissait les fouilles, les portiques
de sécurité, les rayons-x, les questionnaires, le fait d'enlever ses chaussures
et sa montre. Voici la vérification d'emails. La justice israélienne vient de
prendre une décision inédite : les agents de sécurité de l'aéroport Ben Gourion
(Tel Aviv) ont désormais le droit, s'ils estiment que c'est nécessaire,
d'ouvrir les boites mails et de lire les courriers électroniques des touristes.
Une pratique qui est censée être appliquée de façon "exceptionnelle". Les
agents n'ont en revanche pas le droit de demander le mot de passe, qui pourrait
leur permettre d'accéder à la boîte mail plus tard.

Refus d'obtempérer = refus d'entrer en Israël

Si le voyageur refuse de coopérer, les autorités pourront
lui refuser l'accès au territoire israélien, selon l'Association pour les
droits civils en Israël (ACRI), qui qualifie cette mesure "d'intrusion
considérable dans la vie privée
". Le procureur justifie cette nouvelle
règle de sécurité par un "accroissement de la menace terroriste ".

Cette mesure a été
annoncée suite une à une plainte déposée par ACRI. Au printemps dernier, une
passagère américaine d'origine palestinienne, n'avait pas pu entrer en Israël.
Elle avait refusé d'ouvrir sa boîte mail devant les agents de sécurité de l'aéroport
de Tel Aviv.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.